jeudi 23 mai 2019

Thèmes actuels....

A l'épreuve de philo on demande aux lycéens de faire une dissertations sur le sujet suivant:
-Religion, sexualité et mystère.
Une seule copie  obtient 20/20 :
- Mon Dieu, je suis enceinte, mais de qui ?

lundi 20 mai 2019

Voyage dans le Far West...










                               D'Irun...





A...        


        Etretat

samedi 18 mai 2019

Avant qu'il disparaisse...


                                            Saluons le desman des Pyrénées.

vendredi 17 mai 2019

Tête à tête




Mais où ai-je la tête ? Mes mains fébriles, tentacules galopantes, tâtent mon crâne et,
face au miroir embué qui reflète ma tête de dehors, une voix sarcastique voire sadique
me répond
- «  Oh, toi ce que tu peux  m'agacer ! Tu devrais mettre un peu de plomb dans ta cervelle. Où est donc ton problème ?
Ma tête de dedans, toujours en vadrouille, qu'il pleuve ou qu'il vente, souvent en patrouille, un peu prise en défaut avoue :
- «  je cherche mes lunettes « 
Il faut dire que celles-ci, dés que je lâche le lien qui nous unit,  s’envolent, papillon volage,folâtre, ivre de liberté. Sous le coussin dodu du canapé, elles replient leurs branches ailées et s'endorment bercées par le ronron de la télé. Papillon de nuit, lovées sur le livre qu'elles butinent à mon insu, elles racontent des histoires à mon grimoire.
Depuis longtemps elles ne sont plus chrysalides mais  un peu perfides, elles jouent à cache-cache  dans le vide-poche de la voiture comme si je les envoyais balader.
Mais quelle idée ! C'est dire si mes lunettes sont insupportables. Les yeux de mes yeux regardent ailleurs. Quelle trahison ! Pourtant, quand elles sont bien lunées, mes lunettes me font voir la vie en clair sur le papier.
Ma tête de dehors fait une drôle de tête ; elle est dubitative, un peu inquiète et de me dire sans ambages:
- «  Ah, si tu voyais ta tête,  les lunettes que tu cherches sont sur ton nez »
Vexée, ma tête de dedans ne rit qu'à moitié, l'autre, ma tête de dehors, décontractée,  devant une telle énormité, se tait.
Alors, sans perdre la face, ma tête de dedans soudain hilare, réplique :
- " Si je comprends bien, tu te payes ma tête »
Mais non, mais non rétorque-t-elle perfidement, ta tête a trop de valeur pour que quiconque songe à l'acheter.
Mes  deux têtes éclatent de rire, réunies, indulgentes, et complices s'apprêtent à se payer la tête de quelqu'un d'autre.


mardi 14 mai 2019

Enquête

"Pouvez vous donner, s'il vous plaît, votre opinion  sur la pénurie d'aliments dans  le reste du monde.
Cette enquête fut un échec total, en effet :
- En Afrique personne ne savait ce qu'étaient "des aliments".
- En Europe  occidentale personne ne savait ce qu'était "une pénurie".
- En Europe de l'est personne ne savait ce qu'était "une opinion".
- En Amérique du sud personne ne savait ce que signifie "s'il vous plait".
- Aux États Unis personne ne savait ce qu'était "le reste du monde"."

lundi 13 mai 2019

En Mai...







... Les moutons montent à l'estive
(Attention aux ours).







...On ressort la vielle barque pour une première sortie en mer