jeudi 26 avril 2018

mardi 24 avril 2018

Royal family


On peut en rire de l'intérêt républicain pour cette dynastie de nos "ennemis héréditaires" !
Tout de même il y a quelque chose de fascinant dans cet arbre généalogique in live où, comme aux Galeries Lafayette, il se passe toujours quelque chose. A peine le prince Philip a t-il annoncé qu'il se retirait, encore vert, de  ses obligations publiques souffrant d'un cal à la main droite( Il est évident que toute une vie à couper des rubans d'inauguration avec un méchant ciseau, même présenté sur un coussin de soie, est une dure tâche malgré comme on dirait à la CGT, les avantages acquis) que la reine annonce les festivités de ses  quatre vingt douze printemps. Son museau  poudré de bichon frisé tout sourire sous la verdure de son galurin, elle nous réjouit, cette éternelle grand mère du monde contemporain.
Cerise sur le cake, hier, la princesse Kate a donné le jour un superbe bébé de trois kilos huit cents. Ce serait relativement  commun si elle n'était apparue quasi immédiatement, le visage lisse, la silhouette légère perchée sur des talons, le poids du bébé élégamment soutenu par son bras gauche en berceau.
Respect, Madame.
Le bon peuple  s'émeut et les bookmakers enregistrent les paris quant au prénom de l'enfant.( Arthur serait bien qui donnerait une nouvelle jeunesse à la série Kaamelott du génial Alexandre Astruc).
Certes il y avait dans les branches basses ou collatérales quelques individus des deux sexes moins apparemment parfaits, mais, décès ou discrétion ils ont disparu du paysage audio visuel.
Comme un chêne robuste et bien élagué, de la racine au bourgeon du jour cette famille joue de la fascination mondiale à temps plein.
Ridicule, dépassé, dit-on  mais "en même temps" il y a sans doute dans l’intérêt  généralement suscité, au milieu des horreurs et des misères du monde, une part de reconnaissance dans l'image  qui nous est offerte, glamour, perenne et rassurante.

mercredi 18 avril 2018

Societal



"Du haut de leur pommier deux pommes observent le monde :
- Regarde moi tous ces gens dit l'une, ils se battent, ils manifestent, personne n'a l'air de vouloir s'entendre avec son voisin... Un de ces jours, c'est nous les pommes qui dirigerons la Terre !
- Qui ça nous ? répond l'autre, les rouges, les jaunes ou les vertes ?"

mardi 17 avril 2018

Amitié



"Il s'appelait DESIRE , c'était un pauvre fermier écossais.
Un jour, alors qu'il tentait de gagner la vie de sa famille,il entendit un appel au secours provenant d'un marécage proche.
Il laissa tomber ses outils,y courut et y trouva un jeune garçon enfoncé jusqu'à la taille
dans le marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer.
Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être une mort lente et cruelle.
Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme.
Un noble, élégamment vêtu, en sortit et se présenta comme étant le père dugarçon que le fermier avait aidé.
- Je veux vous récompenser, dit le noble.Vous avez sauvé la vie de mon fils!
- Je ne peux accepter de paiement pour ce que j'ai fait répondit le fermierécossais.
Au même moment, le fils du fermier vint à la porte de la cabane.
- C'est votre fils? demanda le noble.
- Oui, répondit fièrement le fermier.
- Alors, je vous propose un marché.Permettez-moi d'offrir à votre fils la même éducation qu'à mon fils.
Si le fils ressemble au père, je suis sûr qu'il sera un homme duquel tous deux serons fiers.
Et le fermier accepta.
Le fils du fermier Fleming suivit les cours des meilleures écoles et à lagrande finale,il fut diplômé de l'Ecole de Médecine de l'Hôpital Sainte-Marie de Londres.
Porteur d'une grande aspiration, il continua jusqu'à être connu du mondeentier.
Le fameux Dr Alexander Fleming avait en effet découvert la pénicilline.
Des années plus tard, le fils du même noble qui avait été sauvé du marécageétait atteint d'une pneumonie. Qui lui sauva la vie, cette fois ?... La pénicilline.
Comment s'appelait le noble ?
Sir Randolph Churchill et son fils, Sir Winston Churchill.

Quelqu'un a dit un jour : " Tout ce qui s'en va, revient... "
Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.
Aime comme si tu n'avais jamais été blessé.
Danse comme si personne ne te regardait.
Chante comme si personne ne t'écoutait.
Vis comme si le Ciel était sur la Terre."

C'est la Semaine Internationale de l'Amitié.