mardi 23 août 2016

La terre est si belle


13 Août 2016.
Le "Jour du dépassement" est calculé en divisant la quantité des ressources écologiques que la Terre est capable de générer chaque année par la demande de l'humanité pour une année, le tout multiplié par 365.


Cette situation est de "la faute", entre autres, à notre comportement en la matière. A titre d'exemple, un téléphone portable nécessite 44 kilos de matières premières pour sa fabrication", rappelle l'association WWF Suisse.
"Il faut s’empresser d'acheter de la terre parce qu'on n'en fabrique plus". Marc Twain.

dimanche 21 août 2016

"Merci patron"...

Un jour, je sors du restaurant et j’aperçois un policier qui rédige une contravention.
Je m’approche et lui dis :
– Je ne suis restée que cinq minutes chez le boulanger. Ne pouvez-vous pas annuler cette contravention ?
Il m’ignore superbement et continue à écrire.
– Espèce d’emmerdeur, ne puis-je m’empêcher de lui dire.
Et voilà qu’il dresse une autre contravention pour absence de plaque réfléchissante à l’avant du véhicule.
Mon sang ne fait qu’un tour et je l’engueule copieusement :
– Ostie de raté, sous-produit de débile, maudit chien, impuissant, analphabète, hémorroïde hypertrophiée et j’en passe!
Ah, là, j’ai bien utilisé toutes les richesses de mon vocabulaire. Cela continue encore un quart d’heure, et le flic, sans sourciller, accumule les contraventions sous l’essuie-glace.
Je constate que tout cela ne nous mène à rien et je jette l’éponge.
Alors, suite au départ de l’agent, je marche tranquillement vers ma voiture, garée deux rues plus loin, laissant le plaisir à mon patron, qui m'avait gentiment invité au restaurant pour me proposer une promotion canapé, de découvrir sa voiture à la sortie…

mardi 16 août 2016

Mon Docteur Fred...


...est sage alors que le docteur Freud est plutôt obsédé...
 


"Que seraient les êtres humains sans les femmes ? ils seraient rares, extrêmement rares."
Mark Twain.

vendredi 12 août 2016

Raymond Devos



Actuellement,
mon immeuble est sens dessus dessous.
Tous les locataires en dessous
 voudraient habiter au-dessus !
Tout cela parce que le locataire
qui est au-dessus
est allé raconter par en dessous
que l'air que l'on respirait au-dessus
était meilleur que celui que l'on respirait à l'étage
en dessous !
Alors, le locataire qui est en dessous
a tendance à envier celui qui est au-dessus
 et à mépriser celui qui est en dessous.
Moi, je suis au-dessus de ça !
Si je méprise celui qui est en dessous,
c'est parce qu'il convoite l'appartement
qui est au-dessus, le mien !
 Remarquez... moi, je lui céderais bien
mon appartement à celui du dessous,
  à condition d'obtenir celui du dessus !
  Mais je ne compte pas trop dessus.
  D'abord, parce que je n'ai pas de sous !
  Ensuite, au-dessus de celui qui est au-dessus,
  il n'y a plus d'appartement !
  Alors, le locataire du dessous
  qui monterait au-dessus
  obligerait celui du dessus
  à redescendre en dessous.
  Or, je sais que celui du dessus n'y tient pas !
  D'autant que, comme la femme du dessous
  est tombée amoureuse de celui du dessus,
  celui du dessus n'a aucun intérêt à ce que
  le mari de la femme du dessous
  monte au-dessus!
  Alors, là-dessus...
quelqu'un est-il allé raconter à celui du dessous
qu'il avait vu sa femme bras dessus,
  bras dessous avec celui du dessus?
  Toujours est-il que celui du dessous
  l'a su!
  Et un jour que la femme du dessous
  était allée rejoindre celui du dessus,
  comme elle retirait ses dessous...
  et lui, ses dessus...
  soi-disant parce qu'il avait trop chaud en dessous...
  Je l'ai su, parce que d'en dessous,
  on entend tout ce qui se passe au-dessus...
  Bref ! Celui du dessous leur est tombé dessus !
  Comme ils étaient tous les deux souls,
  ils se sont tapés dessus!
  Finalement, c'est celui du dessous
qui a eu le dessus !





jeudi 11 août 2016

Jugement dernier...



" Quand tous les humains de la terre furent décédés et en attente
 d'entrer au ciel, Dieu apparut et dit :

_ «Je veux que tous les hommes se placent sur deux lignes.
 Une ligne pour tous les hommes qui étaient réellement à la tête de
 leur ménage, et l'autre ligne par ceux qui ont été dominés par leur épouse.
 Les femmes, elles, peuvent se présenter directement à Saint-Pierre.»
 Une fois les femmes parties, les hommes se placèrent sur deux  lignes.
 La ligne des hommes dominés par leur épouse s'étirait sur plus de
 500 kilomètres tandis que, dans la ligne réservée à ceux qui avaient mené leur
 couple, on ne comptait qu'un seul homme.
 Dieu s'adressa d'abord à ceux de la longue file :
_ «Vous devriez avoir honte de vous ; je vous ai créés pour être les
 dirigeants du foyer ! Vous m'avez désobéi et vous n'avez pas rempli votre mission !
 Parmi tous les hommes, un seul m'a obéi. Écoutons-le et retenons sa leçon».

Dieu se tourna vers le seul homme de l'autre ligne et lui demanda :
 «Comment avez-vous fait pour être le seul homme dans cette file?»
 L'homme lui répondit :
_ C'est ma femme qui m'a dit de me placer ici.»