mercredi 21 mai 2014

Soliloque.



J’allais trop vite dans le virage ; regarde moi  je t’en  prie tu me fais peur avec tout cet appareillage, ils ont dit « coma artificiel » moi je t’avais dit tu es superficielle, quel imbécile- et tu le crois, moi j’ai  seulement le tibia brisé, tu vois je marche avec des béquilles ; j’ai honte-ah ! j’ai récupéré tes belles lunettes de soleil, pourtant il pleuvait, ils ont donné à réparer le verre brisé- une rééducation et il n’y paraitra rien- de rééducation j’en ai besoin mon amour, regarde moi, dis moi que tu ne vas pas me  laisser seul, encore une réflexion d’égoïste mais je vais me rééduquer, je te promets- la route était mouillée- ils ont dit que peut-être tu m’entendais que tu ne pourrais pas me répondre mais qu’il est bon que je te parle, toi inconsciente, moi le tibia brisé- je conduisais prudemment pourtant, c’est vrai tu as raison, j’étais encore énervé par notre discussion, « superficielle », oui je te l’ai dit, mais aussi quelle histoire pour ce bouton sur le nez, allons tu le sais que tu es toujours jolie ! j’aime tellement tes yeux, ouvre les mon amour- non je n’oublierai pas tes lunettes, j’ai eu tellement peur quand je t’ai vu inconsciente après l’accident dans le virage- je te promets, je suis sincère, je vais changer, je ne me mettrai plus  en colère pour des discussions superficielles- bientôt chez nous, n’est-ce pas mon cœur ? je te fatigue peut être, repose toi, pardonne moi je t’en prie je suis si malheureux, c’est ma faute, oui ma faute- je vais téléphoner chez l’oculiste et si elles sont prêtes je te rapporterai tes lunettes de soleil…

8 commentaires:

  1. Une histoire qui pourrait exister. Désespoir et égoïsme se mélangent allègrement.

    RépondreSupprimer
  2. Hay que ir con mucho cuidado con las gafas de sol. Yo como no estoy acostumbrado y no me gusta llevarlas, cuando me las pongo, no veo una mierda.

    Besos.

    RépondreSupprimer
  3. Brrr... Très réaliste et très triste aussi...
    Bonne soirée à toi Manouche...

    RépondreSupprimer
  4. Tus imaginaciones,vuelan muchos más alto que mis fantasias

    RépondreSupprimer
  5. La música,siempre acompaño a la humanidad

    RépondreSupprimer
  6. Très belle et vive écriture du cheminement de nos pensée.

    RépondreSupprimer