mercredi 29 août 2012

Cosmétologique.



Elle était persuadée  avoir trouvé le secret  de la jeunesse éternelle, plutôt celle de la peau du visage féminin pendant  toute la durée d’une vie. Si elle était courte elle avait d’autant plus raison ! "Mademoiselle" Edmée Weber avait appris à s’asseoir sans s’adosser et  tenait  son petits torse osseux bien droit dans le fauteuil. En face d’elle la Petite ne savait pas encore donner un air impassible à son minois enfantin manifestant en ce moment un étonnement teinté de répulsion.
Elle était fascinée par les lobes exagérément troués de la vieille créatrice de cet institut de beauté mondialement reconnu. Ce vide monstrueux était dû a des « dormeuses » de quelques dizaines de carats, aveuglantes,  cascadant jusqu’aux clavicules  de l’octogénaire. Cette dernière pourtant habituée aux regards des multiples publics  obligatoirement rencontrés dans sa profession était gênée par l’insistance de ce regard enfantin. C’est terrible un enfant avec sa cruelle logique critique sur laquelle aucun argumentaire commercial n’a de prise…
La mère de la Petite assise à côté d’elle avait posé une main rassurante sur son épaule , quand on vient en quémandeuse tout faux pas peut s’avérer catastrophique. Jolie comme un cœur la maman .Timide mais décidée dans sa robe visiblement fait main mais à laquelle son corps parfait donnait un chic très personnel.
-Mademoiselle, dit elle en essayant d’assurer sa voix, je réponds à l’annonce parue dans la presse locale demandant des démonstratrices. Le regard aigu d’Edmée Weber qui n’a pas un mot d’encouragement ne démonte pas Eva qui continue vaillamment, je connais, Mademoiselle, la gamme de vos produits de beauté. Bien avant l’heure vous avez créé des crèmes à base de produits naturels, vous pensiez aussi que la mode de la vente à domicile aurait  un regain de succès et vous avez eu totalement raison.
- Parlez-moi de vous, lance la Weber, et dans une grimace, mère célibataire je suppose ?
- Oui, Mademoiselle, je m’appelle Clara Lebret, j’ai trente ans je suis divorcée et je vis seule avec ma fille, j’ai travaillé comme comptable dans une entreprise qui a fermé, j’ai effectué un stage de reconversion dans une compagnie d’assurances mais ils n’ont pu me garder, et la voix sourde, maintenant je suis au chômage.
-Ho ! miracle le vieux visage s’éclaire, eh bien petite quand on veut vendre de la beauté il faut sourire et y croire. Je tiens à voir personnellement toutes les postulantes mais vous ne me reverrez plus. Revenez demain matin, il y aura avec vous trois autres candidates ; une formatrice vous mettra au courant.
Dans l’élégant living de Mme Weber  une dame d’un âge certain copiée- collée de Mme de Fontenay accueille les quatre postulantes.
- Bonjour mesdames, je suis  Marie-Angèle responsable commerciale du département, l’activité de chacune d’entre vous s’exercera sur un quart géographique que nous allons définir ensemble. Le briefing continue, précis, presque militaire et Clara réalise que les coulisses d’une vente qui peut paraître frivole sont une préparation très sérieuse.
Elles sont là toutes les quatre, belles jeunes femmes qui apprennent avec sérieux comment on s’adresse aux clientes, comment donner envie d’acheter, les gaffes à éviter…
Elles ont ensemble un petit cri de surprise agréable quand d’une coquette valise fleurie Marie- Angèle sort la gamme des produits de la saison. Les pots, les flacons d’un design parfait, aux armes « E.W » en or mat sur fond corail sont ouverts, leur contenu éprouvé senti, pris en main ; les futures vendeuses en oublient la  réalité  admirent, comparent, s’amusent…
-N’est ce pas que c’est agréable ? Ah ! Mesdames vous allez prendre plaisir dans cette activité tellement féminine ! Et je suis sûre que vous saurez provoquer le désir après une démonstration qui tient plus du salon d’esthétique que celles des boîtes plastiques Paperware… De plus l’argument de vente est pour elles qu’elles durent toute une vie et plus, alors que nos crèmes qui vont déclencher l’enthousiasme auront besoin d’être renouvelées, vous devez fidéliser une clientèle et vous rendre indispensables, nos produits étant exclusivement vendus en réunion. Pas de rivalité entre vous mais une saine émulation.
Détendues, ravies elles essayent la tenue coquette, prennent en mais le carnet de commandes et son ravissant stylo plaqué or  « E.W » évidemment…Marie-Angèle sert le thé dans une fine porcelaine anglaise, le bavardage joyeux accompagne la dégustation des petits fours.
Le poids se lève de la poitrine de Clara, certes ce ne sera pas toujours facile de susciter des réunions et de remplir le carnet de commandes mais cette activité correspond à sa propre coquetterie oubliée ces derniers mois… cette ambiance d’équipe lui plait, et c’est  plus gai  que la compta d’usine !
La Petite n’est pas avec Clara aujourd’hui elle est chez son père et sa belle-mère, Jennifer, prénom difficile à prononcer. Qu’un homme se laisse embobiner et quitte sa femme pour une autre, c’est une situation courante et parfois supportable. Mais que cette femme qui ne peut avoir d’enfant vous vole la votre cela est très dur. Clara a divorcé dans les plus mauvaises circonstances économiques abandonnant tous ses droits pour être sure d’avoir la garde de la Petite. Cette Petite qu’elle ne peut plus gâter comme elle le voudrait et qui reçoit de sa belle -mère avec un amour exagéré par de d’anciennes et présentes frustrations, tous les cadeaux imaginables. La Petite  les laisse dans la maison de papa. C’était la maison de papa et maman La Petite est malheureuse et Clara souffre de sa peine. Saleté de bonne femme !!!. Clara se gourmande : il vaut mieux cela que si elle avait affaire à une mégère qui batte son enfant...  mais rien n’y fait , elle souffre de jalousie contre celle qui est à sa place dans une confortable situation et qui fait tout pour s’attacher la Petite.
- Voilà Mesdames vous êtes armées jusqu’à la prochaine réunion. Dans un mois nous ferons le point, je vous souhaite courage et chance, au revoir.
Chacune part de son côté avec en main une de ces mallettes miracle et en tête la liste des connaissances à contacter pour les premières réunions.
Clara étrenne son enthousiasme et son assortiment odorant lors d’une réunion organisée par sa meilleure amie vivant dans « son secteur ». Cela se passe au mieux, entre femmes coquettes et agréables. Quelques démonstrations de masques de crèmes anti-rides se passent à la satisfaction des volontaires ravies de ses soins gratuits…Les accessoires de maquillage, de très bonne qualité, déchainent des gloussements de plaisir. Le carnet de commande se remplit et une volontaire enthousiaste propose d’organiser  une réunion à son tour. Tout baigne. Clara prend de l’assurance dans la connaissance de ses produits, leur argumentaire et découvre la gentillesse de ces femmes dans leur intimité confiante. Vraiment elle les rend heureuses l’espace d’un après midi, elle apprend de plus à réellement les embellir; quoi de plus gratifiant ?
Cette auto- formation lui permet de sélectionner les cosmétiques avec lesquels elle opère une démonstration publique. Par contre elle met de côté un masque d’aspect  transparent engageant et d’un parfum attirant mais sur les peaux sèches il a tendance à être trop long à sécher et se décolle avec une difficulté désagréable pour la cliente. Elle ne l’utilisera pas. C’est le masque « Voile de lumière ».
Deux, trois, quatre réunions s’enchainent avec des résultats surprenants et vraiment encourageants.
Le moral de Clara remonte sensiblement, elle gagne sa vie, son nouveau métier l’amuse et quelle thérapie  efficace que de devoir être toujours coquette, au mieux de sa forme, pour « donner envie » aux clientes…
La Petite a senti immédiatement cette heureuse évolution ; quand elle revient d’une visite à son père et l’autre (Clara a du mal à prononcer son prénom) elle court vers sa mère et lui saute au cou avec un minois tout joyeux.
A la première réunion de travail, l’équipe départementale été félicitée pour ses bons résultats et  Marie- Angèle qui gère les stocks a plaisanté, ravie, se plaignant de ne pas arriver à expédier tant de colis ! La part de bénéfice de chacune est importante et en conséquence le thé- petits fours pris dans l’allégresse.
Clara est d’autant plus heureuse que la prochaine réunion est prévue dans le salon de la notairesse qui doit recevoir le gratin de ses connaissances, certainement des bourgeoises nanties. Si elle arrive à les convaincre, et maintenant elle sait à quel point cette ambiance dénuée de méfiance entre femmes ayant les mêmes problèmes de qualité de peau, de boutons et de …poils les rend crédules. Avant tout  Clara croit vraiment à l’efficacité de ce qu’elle propose avec talent.
La villa de la notairesse est une de ces arcachonnaises fraiche et spacieuse. Dans le grand salon des petits guéridons sont dressés ; boissons chaudes et froides, pyramides de macarons multicolores… Une longue table  recouverte d’une nappe damassée sur laquelle Clara  installe ses produits le plus harmonieusement possible est disposée de telle sorte qu’on puisse en faire le tour, toucher et comparer les textures et les parfums…. Les invitées arrivent caquetantes et froufroutantes. Bisous, bisous…Elles sont une dizaine d’inconnues souriantes. Tout à coup, élégantissime entre, mais oui, c’est bien elle, Jennifer. Clara pense à toute vitesse à l’attitude qu’il convient et si la notairesse et ses amis connaissent leur histoire…Apparemment pas, de toute façon elles sont trop bien élevées pour montrer quelque étonnement. Par contre Jennifer toise Clara de haut et s’installe, insolente, jouissant visiblement, au moins aux yeux de Clara, de la différence de statut…les mains de la démonstratrice tremblent légèrement en ouvrant les pots de cosmétiques, mais elle se reprend courageusement et lance son argumentaire.
Comme toujours les questions pleuvent, pourquoi du concombre, de l’amande, de l’huile d’argan ? Pourquoi la crème effet botox est elle plus à conseiller à cette dame d’âge mur que la crème lissante et nourrissante ?....
On en vient aux démonstrations, certaines s’approprient les échantillons et font seules leurs découvertes d’autres demandent à être aidées. Clara possède un minimum de gestes qui lui permettent de masser un visage et d’appliquer comme une esthéticienne crèmes et lotions toniques.
Jennifer se fait remarquer par ses questions oiseuses à la limite de la correction, auxquelles Clara, elle-même étonnée de son sang froid, répond le plus aimablement possible.
- Que cette crême est agréable et la lotion nettoyante tellement fraiche ! S’exclame une jolie blonde, j’en veux pour tout l’été.
Jennifer s’approche de la table :
-Et ce pot rose, vous ne l’avez pas employé, «  Voile de lumière », il est trop coûteux pour une démonstration ? Je veux que vous l’ouvriez.
- Comme vous voulez, madame, mais je ne le conseille pas à votre type de peau.
-Ça alors qui êtes -vous pour vous permettre de critiquer ma peau, c’est pour me vexer devant ces dames ?
- Le sang de Clara commence à bouillir, pas du tout, madame, mais ce produit n’est pas conseillé pour les peaux sèches.
-Moi, la peau sèche ! Quelle audace ! J’exige que vous me le fassiez essayer. 
Il règne maintenant dans le salon un silence tendu, certaines sont gênées, d’autres se réjouissent avec malice de cet intermède inattendu…
- Je répète, madame, que ce gel ne peut vous convenir.
D’un geste autoritaire Jennifer tend le pot à Clara et penche son visage en arrière.
Tu l’auras voulu, pense Clara qui s’exécute. En évitant le contour des yeux et des lèvres elle tartine généreusement le visage détesté, il est pourtant bien précisé de n’étaler le produit qu’avec parcimonie et le laisser agir un temps très court.
La séance reprend son cours et Clara «  vous avez vraiment des mains de fée » est sollicitée et donne longuement de sa personne. De temps en temps, elle jette un coup d’œil sur le visage de Jennifer qui vire au cramoisi :
- Mais qu’est ce que c’est ce supplice, non ne me touchez pas, vous, incompétente et criminelle !
- Tout de même vous l’avez bien cherché vous étiez avertie… toutes s’approchent de Jennifer  qui arrache rageusement le film  durci trop séché.
- C’est un guet- appends, vous êtes toutes complices, vous avez voulu me punir de mon bonheur, oui, de mon bonheur qui, fait tant de jalouses... hypocrites…
Jennifer  rougeaude, bouffie, hurle, pendant que la notairesse et ses amies la contemplent ahuries, ramasse sac et manteau et sort en claquant la porte.
-Allons, l' hôtesse calmement s’adresse à ses amies ; oublions cet incident  désagréable qui ne doit pas pénaliser notre charmante démonstratrice, vous l’avez appréciée ainsi que ses cosmétiques, à vos bons de commande !
Bien sûr, Clara n’est pas très fière d’elle, mais doux Jésus quelle jubilation !!


-


22 commentaires:

  1. T'a-t-on déjà dit que tu devrais écrire ? Que tu possèdes un réel talent ?
    J'ai hâte de lire la suite
    (lorsque Jennifer toute rouge, le visage couvert de pustules rejoint son mari; ... et celui-ci, effrayé par cette mégère qui s'enfuit pour rejoindre sa fille et la mère de celle-ci, ...)
    - étonnement(s)
    - rire(s)
    - Happy end

    ... sans oublier les bisous qui vont bien !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil de continuer mon délire...

      Supprimer
  2. je pars avec je kl'ai tiré sur quelques feuilles à ce soir je t'en cause bisous . hum beau

    RépondreSupprimer
  3. Je t'ai reçue 1O/1O Bravo!!!!
    " en voilà une nouvelle qu'elle est bonne"

    que de CLARA et de JENNIFER
    qui croisent le fer, amères.
    Masques d'argile, masques mortifères,
    à toujours vouloir mal faire,
    vont parfois en enfer.
    il est content Lucifer!!!!!!!
    bellemiche

    RépondreSupprimer
  4. Ah les marâtres... Elles sont légendaires depuis Blanche-Neige et ses copines mythiques... Bien vu, bien raconté, mais si réaliste : est-ce vraiment imaginé ??? ;)

    Merci pour le partage de cette nouvelle page...

    RépondreSupprimer
  5. Right now it sounds like Wordpress is the top blogging platform out there right now.
    (from what I've read) Is that what you're using on your blog?


    Feel free to surf to my page - maquillage pas cher

    RépondreSupprimer
  6. Saved as a favorite, I like your site!

    Here is my web-site - maquillage

    RépondreSupprimer
  7. Thank you for the good writeup. It in fact was a amusement account it.
    Look advanced to more added agreeable from you!
    By the way, how can we communicate?

    Take a look at my blog post voyance

    RépondreSupprimer
  8. When I initіallу cоmmentеd Ι clicked the "Notify me when new comments are added" checkbox and noω еach time а сomment is аdded I get fοur
    emailѕ with thе same comment. Iѕ there any waу you саn гemove me frοm that servіce?
    Thank yоu!

    Hеre iѕ mу ωeb ρage ..
    . devis fenetres

    RépondreSupprimer
  9. Usually I do not learn article on blogs, but I wish to say that this write-up
    very pressured me to take a look at and do it!
    Your writing style has been surprised me. Thanks, quite nice post.


    Feel free to surf to my weblog :: Tennis

    RépondreSupprimer
  10. An impressive share! I've just forwarded this onto a coworker who had been doing a little research on this. And he in fact ordered me dinner due to the fact that I stumbled upon it for him... lol. So let me reword this.... Thanks for the meal!! But yeah, thanx for spending time to discuss this topic here on your website.

    Also visit my site :: Sac Louis Vuitton Pas Cher

    RépondreSupprimer
  11. Have you ever thοught about includіng a little bit moгe than just your artісlеs?
    I meаn, what you say iѕ valuable and еvеrything.

    But just imagіne if you adԁed some great viѕuals or viԁеos to give
    your рoѕts mοre, "pop"! Your content is excellent
    but with pics anԁ videos, this blog could ceгtаinly be one οf the
    moѕt beneficial іn itѕ field. Good blog!



    my sіte comparatif ssd

    RépondreSupprimer
  12. Fantastіc beat ! I ωould lіke to аpргentiсe whilst
    you amenԁ youг web ѕite, hoω can
    i subscribe for a blog ωeb ѕite?
    The account hеlpeԁ me a aρpliсable dеal.
    Ι ωеге tiny bіt familiar of this your broadcaѕt offеred shiny clear idеa

    Loоk at mу ωebsitе: meuble de salle de bain

    RépondreSupprimer
  13. Great website. Plenty of useful information here. I'm sending it to a few pals ans also sharing in delicious. And naturally, thank you in your sweat!

    My web page :: voyance Gratuite

    RépondreSupprimer
  14. Awesome blog! Is your theme custom made or did
    you download it from somewhere? A design like yours
    with a few simple adjustements would really make my
    blog jump out. Please let me know where you got your design.
    Kudos

    my web blog; maquillage pas cher

    RépondreSupprimer
  15. Hi there, yeаh this paragrаph іs gеnuinely pleaѕant anԁ
    I have learned lot of things from it regаrԁing
    blοgging. thanks.

    Αlso viѕit my webpage; devis fenetres

    RépondreSupprimer
  16. I've been exploring for a little bit for any high quality articles or blog posts on this sort of area . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this website. Studying this info So i am satisfied to show that I have an incredibly good uncanny feeling I found out just what I needed. I most indisputably will make certain to don?t omit this website and provides it a glance on a relentless basis.

    Feel free to visit my homepage voyance gratuite

    RépondreSupprimer
  17. Heyа! I κnow this iѕ ѕomeωhat off-topic but I
    nеeded to ask. Doeѕ mаnaging a well-eѕtablished blog lіke yours takе a lοt of wοrk?

    I'm brand new to blogging however I do write in my journal everyday. I'd
    like to start a blog so I can sharе my persοnal experience and feelings online.
    Please let mе knοw if уou hаvе any kind of
    reсommеnԁatiοns or tips
    for new аѕріrіng blοg
    owners. Thаnkуou!

    Feеl frеe to suгf to mу pаge ::
    comparatif ssd

    RépondreSupprimer
  18. Very quickly this web page will be famous
    among all blogging viewers, due to it's pleasant articles

    my page :: voyance par telephone

    RépondreSupprimer
  19. I just could not depart your website prior to suggesting that I extremely loved the usual information a
    person provide on your guests? Is going to be again incessantly in order to
    check out new posts

    Also visit my web page: voyance par telephone

    RépondreSupprimer
  20. If some one desires to be updated with most
    recent technologies then he must be visit this website
    and be up to date all the time.

    My web site - voyance

    RépondreSupprimer
  21. My spouse and I stumbled over here coming from a
    different website and thought I might as well check things out.
    I like what I see so now i'm following you. Look forward to exploring your web page for a second time.

    Also visit my site :: voyance par telephone ()

    RépondreSupprimer