samedi 15 juin 2019

"Inclusive vous avez dit "inclusive"....





"Depuis quelques temps, une mode insupportable met en péril notre belle langue française : l’écriture inclusive.

Si ce nom ne vous dit rien, vous y avez forcément été confronté sans le savoir : dans la presse, les médias, les tracts, les affiches… L’écriture inclusive s’infiltre, prospère et massacre à petit feu la langue de Molière…

Le concept ?

- Accoler en fin de mot, entre des points, des suffixes féminins : « les assistant.te.s », « les auteur.trice.s » – pour rappeler aux lecteurs que les femmes peuvent elles aussi être assistantes ou écrire des livres !

- Changer les règles d’accords : « Roméo et Juliette sont belles » – pour contrer la formule grammaticale « le masculin l’emporte sur le féminin » …

- Créer des barbarismes qui font saigner les yeux, juste pour féminiser inutilement des concepts : « rendre femmage » au lieu de « rendre hommage », « les journées du Matrimoine » au lieu de « Patrimoine »…

… et je vous en passe des plus belles !

Soi-disant pour mieux représenter les femmes et défendre l’égalité des sexes…

Oui, vous avez bien lu : selon les ayatollahs de l’écriture inclusive, détruire notre langue en écrivant des textes illisibles permettrait de défendre la cause féminine !!!
On marche sur la tête…

Pour stopper ce massacre organisé, de nombreux linguistes, philosophes, professeurs ont tiré la sonnette d’alarme en dénonçant les dangers de cette pratique insupportable, qui en plus de dénaturer notre langue, notre culture et notre patrimoine commun, dessert considérablement la cause qu’elle prétend défendre... en transformant les femmes en précieuses ridicules de Molière.
Des milliers de citoyens, amoureux de la langue française se sont également mobilisés en bloc derrière la pétition « Ne laissons pas l’écriture inclusive détruire notre langue ! » lancée par Caroline sur Citizaction, et qui demande aux responsables politiques d’agir sans tarder pour défendre notre langue et proscrire l’écriture inclusive…

Mais pourtant, malgré les alertes répétées des experts et la mobilisation citoyenne, l’écriture inclusive gagne du terrain

… car en face, la pression des pro-écriture inclusive est tellement forte qu’elle atteint même les plus hauts sommets de l’Etat

Preuve en est : en février dernier, forcé de se positionner sur le sujet après être resté trop silencieux, le gouvernement a voté une circulaire qui interdit l’usage de l’écriture inclusive dans les textes officiels et administratifs…

Mais aussitôt, des associations se sont empressées de porter plainte contre l’Etat pour annuler cette circulaire

Résultat : pour ne vexer personne et être le plus consensuels possibles, certains parlementaires continuent lâchement d’écrire des communiqués et de déposer des propositions de loi rédigées en écriture inclusive"…

                       Mes meilleurs femmages pour un joyeux weekend !


mercredi 12 juin 2019

samedi 8 juin 2019

Destin







 Jean-Vincent d'Abbadie baron de Saint- Castin.
Grand Sachem des Pentagouets.



 
                                                                   Charles Norman Shay vétéran d'Omaha Beach.


Jean-Vincent d'Abbadie baron de Saint- Castin (1652-1707) comme beaucoup de pauvres cadets du Béarn était "parti aux Amériques". Il s'était illustré dans des batailles contre les Iroquois pour... finalement épouser la fille du grand chef de la tribu Penobscot en 1678.
Plus tard Jean-Vincent d'Abbadie de Saint Castin devint le Grand Sachem des Pentagouets.
Son descendant direct, Charles- Norman Shay, 95 ans est né dans une réserve, fils d’une militante pour les droits de son peuple, enrôlé en 1943. Il dut attendre 1954 pour avoir le droit de vote dans son état du Maine! Puis il va s'engager comme infirmier dans l'armée. Il épousera une Autrichienne et passera sa vie entre l'Autriche et la réserve Pentagouet
Il est le dernier survivant des Amérindiens qui avaient débarqué à Omaha Beach le 6 Juin 1944. Sa conduite héroïque  alors qu'il n'avait que 19 ans a été évoquée lors des cérémonies de la commémoration.
 Ces dernières années en particulier il fera de nombreux séjours en Béarn, à Saint-Castin, sur les terres de son ancêtre, le baron .

vendredi 7 juin 2019

Un weekend...

                              

                                               ... de pêche au cormoran en Chine

jeudi 6 juin 2019

mardi 4 juin 2019

THEREMINE

 
 Selon Wikipedia, le thérémine (theremine ou theremin est un des plus anciens instruments de musique électronique, inventé en 1919 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen, connu sous le nom de " Léon Theremin ").
Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l'instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché par l’instrumentiste.
Dans sa version la plus répandue, la main droite commande la hauteur de la note (de aigu à grave), en faisant varier sa distance à l’antenne verticale.
L’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume du son selon sa distance à la main gauche.
Et cela donne cela, ce morceau de la musique extraordinaire d'Ennio Morricone
" Il était une fois dans l'Ouest "
joué sur un thérémine par Katica Illenyi :
Cliquez sur le lien ci-dessous :