mercredi 20 octobre 2021

 

Martin le petit ours en pain d’épice.

 Il venait de Slovénie comme tous ses compères des Pyrénées. Madeleine venait de Proust elle était douce et aimait Martin, Martin aimait très fort Madeleine.. Leurs physiques, l’un brun et plat, l’autre blonde, toute ronde, au lieu de les opposer faisaient une belle complémentarité dont ils se réjouissaient. Le sort les avaient fait se rencontrer dans la boite en fer verte où Mémée rangeait ses biscuits du gouter. Ils y côtoyaient des  cakes au fort accent de Cambridge et des Financiers encore plus snob. Ils s’étaient liés d’amitié avec une famille de petits Lu. Les pauvres leur supplice durait longtemps : Mémée commençait ces biscuits par les coins, puis continuait son grignotage en rond  Les rescapés priaient pour que le dentier de Mémée pris de folie sucrière accélère …Bientôt du plus petit Lu au plus grand Lu toute la famille disparut. Blottis au fond de la boite, le cœur battant, Madeleine et Martin  se tenaient par la main.

Dans le silence et l’obscurité ils vivaient de mots d’amour.

-Oh il ne me reste que ces deux vieux biscuits tout secs s’exclama Memée ! Tant pis je vais les aménager pour mon gouter.

Mémée posa les deux amoureux enlacés sur une assiette et les nappa abondamment de crème anglaise. Madeleine toute gonflée de sauce attira  Martin à la surface pour qu’il puisse respirer. Mais, lucide Martin lui dit :

- Ma chérie notre fin approche, courage, nous avons eu une belle vie avec surtout  la chance de notre rencontre,  réjouissons nous de finir ensemble dans ce délice de vanille….

dimanche 17 octobre 2021

jeudi 14 octobre 2021

 Monsieur et Madame Floyd  sont heureux de vous annoncer la naissance de leurs jumelles.

Comme les Floyd sont très gentils ils ont beaucoup d’amis qui leur ont rendu visite. Tous se sont extasiés sur la beauté des deux petites filles et tous aussi ont ouvert de grands yeux étonnés devant leur abondante chevelure. Bleue pour l’une, rose pour l’autre !!

-Eh oui a dit madame Floyd c’est une surprise mais c’est vraiment joli, cela nous  permet de ne pas les confondre et de trouver facilement leur prénom.

- Comment les appelez-vous ?

-Blue et Pink.              

Les jumelles grandissaient en beauté et en sagesse. Elles s’exprimaient avec beaucoup de facilité avec leurs parents  et leurs amis.Bientôt ces derniers découvrirent qu’elles communiquaient aussi avec Pif le chien et Pouf le chat. Cela n’a rien  d’extraordinaire, direz vous, tout le monde comprend ces animaux familiers. Mais Blue et  Pink avaient de  véritables conversations avec eux. Par exemple elles avaient entendu Pouf désirer connaitre la recette des croquettes pour en fabriquer à l’infini. Pif avait d’autres préoccupations : il leur a expliqué que s’il sortait par les nuits claires c’était pour observer les étoiles et que s’il avait été un homme il aurait étudié l’astrologie. Papa émerveillé avait expliqué ce qu’était l’astrologie. Ainsi les parents apprenaient beaucoup de choses à leurs filles, elles mêmes les enrichissaient en leur faisant part de leurs conversations avec tout ce qui vivait…

Ce beau matin ensoleillé les petites s’amusaient au jardin. La superbe rose rouge appela Blue avec qui elle avait des rapports privilégiés :

-S’il te plait peux tu me donner un peu d’eau avant que le soleil soit trop fort.
Blue arrosa la plante :

 – Que tu sens bon, la rose !

-Oui, c’est le cadeau que je peux offrir à ceux que j’aime, toi aussi tu peux le faire ?

-Moi ?

- Chaque pensée aimable , chaque parole gentille donne une odeur délicieuse, par contre de méchantes idées des mots blessants exhalent une  abominable senteur aigre !

-Merci du conseil, je ferai attention.

Pendant ce temps Pink applaudissait les acrobaties d’un superbe papillon jaune poudré   d’or qui multipliait les envols, les vrilles, les descentes en piqué jusqu'à se poser sur l’épaule de la fillette.

-Ami joli lui dit-elle peux tu finir de me conter l’histoire d’hier ?

- Désolé ma jolie, mais hier ce n’était pas moi et demain ce ne sera plus moi…

-Mais comment ? tu vas disparaître ce soir ?

-Oui  et demain tu pourras dialoguer avec un de mes jeunes frères, il y aura toujours un papillon d’or pour te parler à l’oreille.

-Mais je t’aime déjà et je voudrais te garder toujours.

--Ce n’est pas possible on n’y peut rien.

- C’est triste.

- Non, ma petite c’est la vie.


 

 

 

 

 

 

mardi 12 octobre 2021

lundi 11 octobre 2021

Ceux qui meurent jeunes iront au Purgatoire. Ceux qui meurent vieux, très vieux, trop vieux, l'ont dèja fait sur Terre.

samedi 9 octobre 2021

Qui pro quo...

 

« Un motard fonce à toute allure sur une route déserte quand tout à coup il se trouve nez à nez avec un petit oiseau.

Il fait tout ce qu’il peut pour éviter le malheureux mais rien à faire la collision est inévitable.

Il voit dans le rétroviseur la petite bête faire des pirouettes sur le bitume puis tomber sur le dos, ailes étendues.

Pris de remords il s’arrête, ramasse la bestiole inconsciente achète une petite cage et l’y installe douillettement avec un peu de pain et une soucoupe d’eau pour quand elle se réveillera.

Le lendemain l’oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d’eau, se prend la tête entre les ailes et s’exclame :

-C’est pas vrai : j’ai tué le motard et  maintenant me voila en taule ! »

 ;