samedi 17 août 2019

mardi 13 août 2019

20 RÈGLES POUR LES ANNEES D'OR,

1. Il est temps d'utiliser l'argent que vous avez économisé, l'utiliser et en profiter: 
-- Ne le gardez pas pour ceux qui ne peuvent avoir aucune notion des sacrifices que vous avez faits pour l'obtenir.
-- Profitez donc de l'instant présent.
2. Arrêtez de vous inquiéter :
-- Au sujet de la situation de vos enfants et petits-enfants.
-- Vous avez pris soin d'eux pendant de nombreuses années, vous leur avez donné une éducation,
ils sont maintenant responsables d'eux-mêmes.
3. Maintenir une vie saine avec un exercice modéré :
-- Bien manger, marcher, respecter votre sommeil, puisqu'il devient plus difficile de rester en parfaite santé,
restez informé sans excès...!
4. Toujours acheter les meilleurs et les plus beaux éléments pour vous :
-- Le principal objectif est de profiter de la vie.
5. Ne pas insister sur les petites choses :
-- Vous avez déjà surmonté bien des choses dans votre vie, aujourd'hui l'important, c'est le présent.
-- Ne laissez pas l'avenir vous effrayer.
6. Indépendamment de l'âge, toujours garder l'amour vivant :
-- L'amour de tout, de votre famille, de votre environnement, de votre pays.
7. Soyez fiers, tant à l'intérieur qu’à l'extérieur :
-- Ne cessez pas vos sorties. Soignez votre corps, vous vous sentirez mieux et plus forts .
8. Ne perdez pas de vue les tendances de la mode pour votre âge, mais gardez votre sens du style :
-- Vous avez développé votre propre sens de ce qui semble bon pour vous : gardez cette trajectoire et soyez en fier.
-- Gardez votre personnalité.
9. Lire les journaux, regarder les nouvelles :
-- Écoutez, lisez, assurez-vous que vous avez une messagerie active et essayez d'utiliser certains de ces réseaux sociaux.
-- Vous serez surpris par de nouvelles rencontres.
10. Respectez les jeunes générations et leurs opinions :
-- Donnez des conseils, non des critiques et essayez de leur rappeler la sagesse d'hier qui s'applique encore aujourd'hui.
11. Ne jamais utiliser les mots: "de mon temps". Votre temps c'est maintenant :
-- Vous avez été plus jeune, mais vous existez toujours maintenant, amusez-vous et profitez de la vie.
12. Embrassez votre âge d'or :
-- Passez votre temps avec des gens positifs, joyeux, ils vont déteindre sur vous et vos jours sembleront beaucoup plus agréables.
13. Ne pas céder à la tentation de vivre avec vos enfants ou petits-enfants :
-- Ils doivent vivre leur vie et vous avez besoin de vivre la vôtre.
14. N'abandonnez pas vos loisirs :
-- Si vous n’en avez pas, organisez-vous des loisirs.
-- Trouvez quelque chose que vous aimez et passez du bon temps, amusez-vous.
15. Même si cela ne vous enchante pas toujours, acceptez les invitations :
-- Baptêmes, fêtes, anniversaires, mariages, conférences. Allez-y...!
-- La chose importante est de quitter la maison de temps en temps.
16. Parler moins et écouter davantage :
-- Ne racontez pas d'histoires longues sauf si on vous le demande.
-- Prenez la parole sur un ton courtois et essayez d'être positifs.
17. Si vous avez été offensé par d'autres, pardonnez-leur :
-- Quelqu'un a dit : « Garder une dent contre l'autre, c'est comme prendre du poison »
18. Si vous avez une forte conviction, conservez la :
-- Ne perdez pas votre temps à essayer de convaincre les autres.
-- Vivez en étant fidèle à vos croyances et à vos choix.
19. Rire. Rire beaucoup. Rire de tout :
-- Persuadez-vous que vous êtes parmi les plus chanceux. Vous avez réussi à avoir une vie, une longue vie.
20. N'ayez aucune attention de ce que les autres disent :
-- Soyez fier d’être vous-même, fier de ce que vous avez accompli.
-- Il y a encore beaucoup de bonheur à prendre, alors, prenez le...!
-- ET N'OUBLIEZ PAS : La vie est trop courte pour boire du vin bon marché...!

mercredi 7 août 2019

Pour Mitch




Les cinéastes inspirés (ou pas) jouent à qui mieux mieux sur le thème de la Piscine.
J’ai revu le « Swimmingpool » d’Ozon avec (et pour) Charlotte Rampling dans le rôle d’une écrivaine. Que je me confesse tout de suite : je n’aime pas Charlotte Rampling. Son regard dit sexy et que je trouve torve, les scénarii crapoteux qu’elle privilégie.
J’ai toutefois regardé le film et pris plaisir au jeu de la divine Ludivine Sagnier  Là où j’ai pris le retour de boomerang c’est à la fin . Je n’y ai rien compris à ma grande colère. Après m’être traitée de tous les noms d’oiseaux et mis plus bas que terre je me suis résolue à chercher sur Google. Ben, les amis je n’étais plus seule !!
Plusieurs interprétations plus ou moins besogneuses sont données de cet épilogue.

Pour faire simple : mis à part les scènes tournées dans les bureaux de l’éditeur tout le reste, virtuel, n’est sorti que de l’imagination de la romancière. Elle en fait la trame du roman que nous la voyons écrire.

mardi 6 août 2019

Je vais chez le docteur Fred, mon psychanalyste, une fois par semaine. Il est très fort. Il m’explique que s’il est si cher c’est que plus je le paie plus j’ai de chances de guérir. Guérir de quoi ? Je ne suis pas malade. Bien sûr chaque fois que j’étrangle un chat après j’ai des insomnies. Comme cela m’arrive quotidiennement à  force c’est fatiguant. Mais qui a dit que l’insomnie est une maladie ?

samedi 3 août 2019

C'est ben vrai.

Notre Président" avait annoncé en 2017 une nette amélioration de la situation économique à l'horizon 2018.. Or, si l'on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon, il est noté:
« ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l'on avance »
Il semblerait que cela se confirme !!

jeudi 1 août 2019

22h , assez de télé !

 Je suis arrivé le prem à la porte de ta chambre!

 Alors tu viens ?


Tu vois bien que je ne peux pas ouvrir tout seul !

Depuis quelques jours, il me voit fatiguée. Igor insiste tous les soirs avec cette mimique qu'il vient d'inventer à la porte de ma chambre pour que j'aille me reposer de bonne heure. La chance d'avoir un coloc qui prend soin de moi !

mardi 30 juillet 2019

lundi 29 juillet 2019

dimanche 28 juillet 2019

Émerveillement !

http://www.carrieres-lumieres.com/

Si vous êtes en vacances dans le Midi ( ou pas...) je vous conseille cette visite des carrières. Même hors exposition le site est fabuleux.

vendredi 26 juillet 2019

Viva Zapata!



L' idée de la commémoration était excellente. L'essai a été un échec, mais Zapata recommencera et réussira.
Hommage à tous les fous volants !

jeudi 25 juillet 2019

mercredi 24 juillet 2019

Avis à la population


"Il existe deux expressions opposées sur le travail en France.
L'une affirme "le travail c'est la santé", tandis que l'autre parle de "se tuer au travail".
Deux extrêmes en vérité qui peuvent sans doute se vérifier parfois, alors que lutter contre l'oisiveté nous garde en forme, il est facile de céder sous le poids de nombreuses heures de travail.
Ainsi, une nouvelle étude vient même appuyer cette théorie, en ajoutant que le simple fait de travailler plus de 10 heures par jour serait suffisant pour faire augmenter le risque de développer un AVC.

Et ce risque est significatif, puisqu'il est évalué comme étant 29% plus fort pour les travailleurs qui dépassent ces recommandations, et ce quel que soit l'emploi.
SI vous maintenez ce rythme soutenu pendant 10 ans au moins, ce risque monte même à 45%selon l'étude, et ce chez les hommes comme chez les femmes".

mardi 23 juillet 2019

dimanche 21 juillet 2019

La douce .


La garce, oui !!!
Amis des chats vous allez me comprendre.
J'ai raconté comment Igor et moi l'avons recueillie, soignée, rassurée.
Baptisée "La douce" pour l'inciter à passer de l'état sauvage à l'état convivial. Bon. L'ambiance au fil des mois s'améliorait, la chatte venait même sur mes genoux, sans ronronner toutefois . Palme de la gentillesse à Igor qui lui laissait tous les matins étrenner sa pâtée!
Depuis quelques mois elle n’apparaît que matin et soir, file directement sur ses croquettes et repart  au galop sans même un regard...
Le croiriez- vous elle est tombée amoureuse d'un voisin. C'est lui bien sûr qui me l'a dit tout en vapotant , assis sur son muret en arborant un sourire fat:
- Elle passe toutes les nuits dans mon lit, je n'ai rien fait pour l'attirer et je ne lui donne rien à manger.
Je te crois. Pas jalouse mais un peu tristounette je dois me plier aux caprices de la belle : ici c'est le restaurant en face c'est l'hôtel et la tendresse.
Peut-être a-elle enfin trouvé son équilibre à défaut du bonheur que sa sauvagerie lui interdit ??
Je l'aime bien, à sens unique, cette vilaine.

vendredi 19 juillet 2019

UN QUESTIONNAIRE TOUT CE QU'IL Y A DE PLUS SIMPLE !


Seuls les ignares risquent d’échouer !!
1) Quelle a été la durée de la Guerre de Cent Ans ?
2) De quel pays les chapeaux dits panamas proviennent-ils ?
3) De quel animal obtient-on le catgut ?("boyau de chat" en anglais)
4) Durant quel mois les Russes fêtent-ils la Révolution d’'Octobre ?
5) De quoi est fait un pinceau « en poils de chameau » ?
6) Quel est l’'animal qui a donné son nom aux iles Canaries ?
7) Quel était le prénom du Roi George VI ?
8) De quelle couleur est le roselin pourpré ?
9) D’où viennent les groseilles de Chine ?
10) De quelle couleur sont les boîtes noires à bord des avions commerciaux ?
Rappelez-vous que 3 réponses correctes suffisent pour réussir.
Réfléchissez bien avant de vérifier vos réponses ci-dessous.
RÉPONSES :
1) Quelle a été la durée de la Guerre de Cent Ans ?
116 ans
2) De quel pays les chapeaux dits panamas proviennent-ils ?
L’Équateur
3) De quel animal obtient-on le catgut ?
Des moutons et des chevaux
4) Durant quel mois les Russes fêtent-ils la Révolution d’Octobre ?
Novembre
5) De quoi est fait un pinceau « en poils de chameau » ?
De poils de petit-gris,– un écureuil de Russie
6) Quel est l'’animal qui a donné son nom au îles Canaries ?
Le chien
7) Quel était le prénom du Roi George VI ?
Albert
8) De quelle couleur est le roselin pourpré ?
Rouge cramoisi
9) D’où viennent les groseilles de Chine ?
De Nouvelle-Zélande
10) De quelle couleur sont les boites noires des avions commerciaux ?
Orange
!!!!!!!!!!!!!

mercredi 17 juillet 2019

mardi 16 juillet 2019

Mon safari acrylique....






       Innocent et        respectueux.


dimanche 14 juillet 2019

Eté




Il gisait sur le lit mou et moite, s’enfonçant dans cette douceur malsaine avec trop de paresse pour bouger. Les volets clos sur l’intense lumière du jour laissaient passer une lumière floue dans laquelle dansaient des poussières. Quand il laissait filtrer son regard entre ses cils humides il était fasciné par la valse rapide des pales du ventilateur fixé au plafond au dessus du lit. Son ronronnement berceur lui paraissait tout à coup coupé par quelques ratés. Ouvrant plus grands les yeux avec une sourde angoisse il imaginait  sur lui la chute brutale de ce hachoir géant… Paralysé par la torpeur et une toute nouvelle angoisse il imaginait sa chair, ses os  pulvérisés, l’odeur des liquides infâmes dégoulinants sur les draps, la bouillie rougeâtre sur les murs…
Une question lui traversait l’esprit : que resterait-il de lui dans cette chambre quand sa partie charnelle ne serait plus qu’un infect tartare ? En vérité pas grand-chose, en ce moment barbare il était assailli par un salmigondis de pensées fuyantes aux lignes fondues par la chaleur violente avec  des présents aux contours incertains et des passés encore plus fumeux qu’un mirage saharien…
Enfin il parait que le passé conditionne le présent, alors…
Le premier souvenir était à ce point récurrent qu’il se demandait si, à force de remémorations dans des circonstances diverses, il avait encore quelque chose d’authentique. Pour le principal, oui, sans doute. Il se voyait, recroquevillé dans un coin de la cuisine, sur les carreaux bleus et blanc si froids que ses genoux tremblaient, ou peut être était ce de peur. Très grands, là haut, son père et sa mère se faisaient face. Son père poing levé hurlait, tout rouge, avec de grosses veines sur le visage. Maman pleurait, un œil fermé qui virait au violet. Lui, tout petit, impuissant pleurait aussi, les supplications qu’il croyait adresser à son père restaient coincées dans sa gorge tétanisée. Cela avait duré une éternité. Au fil des ans cette scène se reproduisait régulièrement sous ses yeux effarés. La haine que lui inspirait son père grandissait au fil des années ainsi que la pitié pour sa mère, pitié teintée de mépris : comment pouvait-elle se laisser maltraiter ainsi ? Lui, paradoxalement, se réfugiait à l’école, à l’église… on le  citait comme l’élève modèle : « Ange est tellement sérieux et appliqué, répétait la Directrice et, sur le ton de la confidence, levant les yeux au ciel, pourtant dans son milieu… ». Oui, son père l’avait fait baptiser Ange en souvenir d’un lointain ancêtre sicilien. Quand Monsieur le curé le prenait sur ses genoux il disait : «  Mon Ange ». Il haïssait la directrice comme le curé. Même le « Bon Dieu » ne parvenait pas à pénétrer dans son cœur fossilisé.
Le second souvenir marquant c’est le jour de sa Communion Solennelle que ses parents avaient décidé de marquer par un repas avec parrain et marraine. C’était presque un repas normal. Cette hypocrisie criminelle lui soulevait le cœur. Il savait, jour de fête ou pas, comment s’achèverait la journée, invités partis, entre sa mère résignée et son père aviné. A propos, ce dernier se levait de table, claironnant : « Je vais chercher une autre bonne bouteille à la cave ». Ange le suivit discrètement et le poussa de toutes ses forces du haut de l’escalier de pierre. Puis il dévala les marches et s’assura que son père, étalé dans une flaque de sang ne bougeait plus avant de crier au malheur. La mère pleurait à gros sanglots. Le soir même Ange quittait la maison.  Pour  cette famille chrétienne, quelle journée et quel horrible drame commentait-on dans le village, à l’école, à l’église…
Le troisième souvenir, après quelques années de galère, c’est la rencontre avec Luciano Manfredi. Près de ce Capo reconnu et respecté de la pègre internationale Ange avait trouvé sa vraie famille. Dévoué corps et âme à Luciano qui, malgré son jeune âge, l’avait intégré parmi ses proches. Ange à défaut d’être heureux (il ne savait pas vraiment ce que c’était) avait trouvé là un équilibre appréciable …
La  sonnerie du réveil fit vibrer l’air gluant. Ange récupéra en une seconde son long corps athlétique et se précipita sous une douche froide. Il rasait sa barbe, encore légère, et le miroir lui renvoyait l’image d’un jeune visage aux traits harmonieux et sereins.
De retour dans sa chambre il relut encore une fois les documents relatifs au client du jour, l’ayant pisté ces dernières heures il n’avait plus besoin de voir la photo jointe. Une bonne tête le type. Comme pour tous les autres contrats auparavant, Ange ne s’attarda pas sur le cliché qu’il brûla avec le reste dans le lavabo de cette chambre anonyme qu’il ne reverrait plus.
Ange prit sa mallette avec son arme qu’il avait vérifiée la veille. 
Comme toujours il était parfaitement calme, il ferait son travail proprement et Luciano reconnaîtrait en lui, une fois de plus, le meilleur de ses effaceurs.

vendredi 12 juillet 2019

mercredi 10 juillet 2019

Ça c'est du cran !

Mardi 9/7/2019
"Mon cancer vient d'en prendre un sale coup dans la gueule», s'est réjoui Bernard Tapie dans les colonnes de La Provence, à l'annonce de la relaxe générale prononcée. «C'est bien la preuve qu'il faut toujours, toujours, se battre jusqu'au bout», a ajouté l'homme d'affaires, cité par le quotidien dont il est l'actionnaire majoritaire".



mardi 9 juillet 2019

dimanche 7 juillet 2019

Etude : la logique à la Devos




Actuellement,
mon immeuble est sens dessus dessous.
Tous les locataires en dessous
 voudraient habiter au-dessus !
Tout cela parce que le locataire
qui est au-dessus
est allé raconter par en dessous
que l'air que l'on respirait au-dessus
était meilleur que celui que l'on respirait à l'étage
en dessous !
Alors, le locataire qui est en dessous
a tendance à envier celui qui est au-dessus
 et à mépriser celui qui est en dessous.
Moi, je suis au-dessus de ça !
Si je méprise celui qui est en dessous,
c'est parce qu'il convoite l'appartement
qui est au-dessus, le mien !
 Remarquez... moi, je lui céderais bien
mon appartement à celui du dessous,
  à condition d'obtenir celui du dessus !
   Mais je ne compte pas trop dessus.
   D'abord, parce que je n'ai pas de sous !
   Ensuite, au-dessus de celui qui est au-dessus,
   il n'y a plus d'appartement !
   Alors, le locataire du dessous
   qui monterait au-dessus
   obligerait celui du dessus
   à redescendre en dessous.
   Or, je sais que celui du dessus n'y tient pas !
   D'autant que, comme la femme du dessous
   est tombée amoureuse de celui du dessus,
   celui du dessus n'a aucun intérêt à ce que
   le mari de la femme du dessous
   monte au-dessus!
 Alors, là-dessus...
   quelqu'un est-il allé raconter à celui du dessous
   qu'il avait vu sa femme bras dessus,
   bras dessous avec celui du dessus?
   Toujours est-il que celui du dessous
 l'a su!
   Et un jour que la femme du dessous
   était allée rejoindre celui du dessus,
   comme elle retirait ses dessous...
   et lui, ses dessus...
   soi-disant parce qu'il avait trop chaud en dessous...
   Je l'ai su, parce que d'en dessous,
   on entend tout ce qui se passe au-dessus...
   Bref ! Celui du dessous leur est tombé dessus !
   Comme ils étaient tous les deux souls,
   ils se sont tapés dessus!
   Finalement, c'est celui du dessous
qui a eu le dessus ! "