mardi 14 septembre 2021

jeu

Feue-fado-hais-louis-doges-gitai-webs-curai-directe_lino_poux. Amelina, ancienne reine du fado, sa gloire passée, gitait maintenant dans un gourbi au lino pourri. Elle haïssait ce lieu infect plein de puces et de poux. Amelina avait gardé de sa jeunesse passée au service de feue madame la duchesse de Coimbra des habitudes de propreté et se désolait de ne pas venir à bout de cette saleté au sol qu’elle curait et récurait sans fin. C’était quelqu’un la duchesse de Coimbra aux coffres pleins de louis d’or ! Malgré titre et richesses elle était restée simple, directe, et avait même confié à Amelina que cette superbe ancêtre, celle du portrait au salon avait été la maitresse du dernier Doge de Venise. Et voila que la Comtesse, elle, passait ses journées à surfer sur le web ! « Grandeur et décadence » chantonnait Amelina en pensant aussi à son propre sort.

samedi 11 septembre 2021

jeudi 9 septembre 2021

L'ami Philippe désespère

"La triste foire des élections. On est tenté de déplorer la braderie qui accompagne moult élections Lorsqu’on totalise le nombre des candidat(e)s ça sent la dépréciation Ça se remarque notamment pour la Présidentielle; pléthore d’amateurs Certains ne sont que des novices, d’autres ne sont que des revendicateurs Ainsi, la crédibilité de la Politique semble être de plus en plus en débâcle On se demande comment des personnes «responsables» pensent au miracle On comprend que le pourcentage des Abstentionnistes ne cesse d’augmenter Nous savons que les rassemblements unionistes pourraient nous enchanter La lamentable dispersion des piètres politicards est une machine à échouer On préférerait avoir peu de candidat(e)s qu’on qualifierait de surdoué(e)s Mais les égocentriques se bousculent puérilement ; le ridicule est-il mortel Il faudrait abattre les zouaves immatures qui polluent ce trop vaste cheptel Au Printemps Deux-mil-Vingt-deux on aura la brochette de tous les postulants On va faire le tri; le plus gros du troupeau va disparaître; on va trier en annihilant Les mots «union, alliance, fusion, fédération, coalition» ont-ils encore une valeur On peut en douter. Les candidats anéantis iront peut-être cueillir des choux-fleurs Combien d’années encore faudra-t-il patienter pour que le collectif soit dominant Les « Chacun-pour-Soi » sont des abrutis, inaptes ; on ne réussit pas en baratinant Avoir des candidats qui n’alimentent que le pessimisme et le défaitisme est désolant Puissions-nous éliminer les incompétents ; on peut les réduire à néant en les isolant"

mardi 7 septembre 2021

Robotique

Un père achète un robot détecteur de mensonge qui gifle les gens qui mentent. Il décide de le tester au diner : -Mon fils où étais-tu aujourd’hui ? -A l’école dit le fils. Le robot le gifle ! -OK j’ai regardé Toystory chez un copain. Le robot gifle le fils ! -OK c’était un porno. -Quoi ?! À ton âge je ne connaissais même pas ça ! Le robot gifle le pére ! -C’est bien ton fils ! ricane la mère. Et le robot gifle le mère !

vendredi 3 septembre 2021

Deux cosmonautes: -Tu crois qu'on peut se cogner contre quelqu'un dans l'espace ? - Oui, mais ce sont toujours des accidents sans gravité.

Zaz - Le retour

dimanche 29 août 2021

Si tu prends un jour...

... la direction du Sud ne manques pas de t’arrêter à Trois-trèfles-les-oies Le nom du village vient de ce qu’à travers les siècles toutes ses fermes ont toujours eu leur troupeau d’oies. Ils constituaient la richesse particulière de la commune qui la maintenait plus que jamais en ces temps de retour à la terre et à l’écologie. Monsieur le maire, Monsieur Lejars avait su convaincre le conseil municipal de dédier au pacage des oies le grand champ communal contre les deux ou trois ahuris qui voulaient en faire un super-extra-marché ! Il y avait un problème et de taille. Toutes les fermes se situaient d’un côté de la départementale et le champ de l’autre côté. Faire traverser des troupeaux d’oies matin et soir mobilisait un nombre considérable de fermiers qui disaient à juste raison avoir autre chose à faire. Imagine toi que les oies regroupées pour la dangereuse traversée étaient des centaines alors que sur la route passaient des voitures, des tracteurs et la moto du fils Lejars qui se rendait à ses cours de Sciences-po-sitives… Quelques oies obéissantes suivaient les ordres mais il y avait toujours quelque fofolle pour s’éloigner de la masse et même essayer un envol ! On ne comptait plus les accidents du côté des volatiles et des automobilistes. C’est alors que Lejars désespérait que Trotinette, la boiteuse chaisière de l’église, eut une idée de génie. -Monsieur le maire, si vous le voulez je vous offre Spot. -Spot ? Qu’est c’est que ça ??? -C’est mon chat… mais que je vous explique, il est très spécial. C’est un pèlerin de Compostelle qui me l’a laissé, bébé, au passage. Pour moi il a dû naitre de quelque miracle car il est devenu énorme et avec de curieuses particularités. Il est rayé gris et blanc, monsieur le curé qui a voulu le caresser a pris le jus et s’est aperçu que le contact entre les deux types de raies produisait de l’électricité ! Ce chat est une vraie pile et je vous laisse juger sur place de quoi il est capable. Postez-le au bord de la route je vais lui expliquer ce qu’il a faire, vous serez étonné. Le lendemain matin les employés municipaux tracent un passage piétons sur la route et dressent sur le bord, côté champ, l’ancienne chaise d’arbitre du club de tennis. Aussitôt Spot grimpe et s’installe en majesté, hume l’air, dresse ses moustaches comme des antennes ultra-sensibles et donne à ses yeux verts tout leur éclat. Les oies massées en face commencent à traverser. Les moustaches vibratiles de Spot lui annoncent un danger et ses yeux passent alors au rouge !! Immédiatement les oies s’immobilisent. Le soir Spot change de côté et les oies rentrent dans leurs fermes respectives en toute sécurité. Ce dispositif quotidien a rendu la vie simple et sécurisée pour tous. Le chat Spot est la vedette, que dis-je, le roi du village de Trois-trèfles-les-oies. Il a même fallu placer sur les deux bords de la route des barrières pour contenir le public, amené par le tout nouvel Office du Tourisme, qui ne se lasse pas de voir les yeux de Spot passer du vert au rouge et du rouge au vert. Le village s’est enrichi, les visiteurs allant se rafraichir chez « Nénesse l’incorruptible», des boutiques de souvenirs on fait fortune on y trouve des torchons brodés d’oies, des mugs et même des pots de chambre avec au fond le dessin bicolore des yeux de Spot… Le maire, les fermiers, les usagers de la départementale, les oies, remercient Trotinette de son don magique. Elle aussi est très contente de ne plus avoir à se ruiner en croquettes et pouvoir jouir enfin des appareils électriques sans coupures.

mardi 24 août 2021

Aimable simplicité.

samedi 21 août 2021

Optimisme

Deux copains se rencontrent un après-midi: 

-Salurt Robert, tu ne travailles donc plus ?

-Non, mon patron ne m'a gardé que deux jours.

-C'est pas de chance!

-Ce n'est rien, je vais bientôt reprendre...

-Quand ça ?

-En Août sans doute,.. Le patron m'a dit en me renvoyant;"Vous quand je vous reprendrai il fera chaud".

mercredi 18 août 2021

Pour gastro gnomes seulement

-Marrons d’inde, vous avez dit marrons d’Inde ? -Marrons dinde c’est exactement ce qu’il me faut pour ma farce du réveillon ! -Je le savais bien que vous êtiez une farceuse ! -Riez mais je marronne : la dinde , pas sotte, s’est cara-pâtée et ne pourra pas être cara-farcie… -Dinde ou no Dinde c’est la question? -Bonne idée ce sera donc un Dindonneau

mardi 17 août 2021

Vive le paternalisme !

Les temps ont bien changé soupire un ouvrier qui vient de prendre sa retraite.

Dans les mêmes circonstances mon grand père s'était vu offrir par son patron une montre plaqué or.

 Vingt ans plus tard mon père recevait une Kelton bon marché. Et pour moi le directeur des ressources humaines c'est contenté de me serrer la main en me demandant:

-Quelle heure est il ?

samedi 14 août 2021

mercredi 11 août 2021

dimanche 8 août 2021

Enfantillage de récré.

Jeanne d’Arcachon était une superbe créature à la rousse crinière léonine et aux yeux couleur menthe à l’eau qu’on imaginait mâle dans un drame rue râle. Son seul défaut communautaire: elle n’aimait que les huîtres de Bouzigues qu’elle dégustait en musique, la grande, celle de David Guétapens couronné dans la discipline. Qui aurait pu s’imaginer en la voyant ostréicolement détendue qu’elle avait , le matin même, sans une larme, fait passer de vie à très pas être, la moitié de sa famille d’acque œil ? La police avait immédiatement porté ses soupes sons sur Jeanne, incapable de camoufler son regard révolver. Adam Sberg avait été dépêché en vitesse sur place, son flair infaillible avait au si tôt détecté le drame socio illogique. Ce pendant comme la petite d’Arcachon avait un Ali bis l’enquête marquait le pas de l’oie dans la cour de la ferme Tagueule, lieu du crime. On fit appel en rang fort au chiffe inspector Bross Adam d’entre poules. Au milieu des poireaux d’Hercule, Bross trouva l’arme du crime, un Holmès, calibre spécial. -Cristi ! s’écria Agatha, la fermière rescapée ,mais c’est bien sûr ! La lanterne des deux Adam, braves pommes, s’éclaira brusquement dans un éblouissement photonique. Après une rapide consultation de leur ordinateur intégré dans la paume ils découvrirent que seul au monde et orphelin de surcroît, l’horrible écossais, détenteur du record du yard, Mac Arony O’ Gratin possédait une telle arme. Une battue fut organisée, à grand foin, dans les meules. Vite découvert, sans lui faire crédit, on arrêta l’Abbot minable ; tendant ses menottes vers celles de l’héroïne : -Je t’aimais, Jeanne, tu es Siminon, je te voulais tout à moi ! Jeanne, soulagée, pensait que dorénavant elle aurait la douzaine pour elle seule.

mercredi 4 août 2021

Il pleut et alors ????

 

- Alors madame Tremblotte comment va ce matin ?

-A peu près Madame Cracos, voyez je "déambule" un peu en musique.

-Épatant, voyez, moi je lâche le  guidon pour remuer les épaules en rythme !

-Vous n'avez pas oublié de freiner au moins ?

-Allez lâchez vous un peu et bougez ce que vous pouvez avant le goûter protéiné !

mardi 3 août 2021

Pourquoi pas ????

 


Un vieux couple se promenait dans la plaine de la Somme

Ils entrèrent dans un restaurant pour y déjeuner.


Au moment de prendre la commande la dame dit au serveur: "Mon mari a fait la guerre ici dans les tranchées".


Le serveur, impressionné, s'en alla raconter l'histoire à son patron.


"Donne à ces gens ce qu'ils veulent boire et manger, tout est gratuit pour eux" dit le patron du restaurant.


Le couple se régala.


Au moment de quitter le restaurant l'homme se retourna et dit :




"Danke schön !"

dimanche 1 août 2021

marine.

 Au bis trop à l'an sienne les mâts reins lèvent le coup deux foie plus qu'hune.

Ca pue la bière à mort. Le pas tronc aux longues jambes pousse-pousse à la con sommation.

Au sol la sil hure se met en boule. Le poil chauffé à blanc noircit le plat fond.

Une rhum heure saint stalle, la fille de joie fesse hue va fer son tour de champ.

Le capitaine croché par un mât taf sa phale Lourdes ment sur le zinc resté de marbre.

Appât rayer à lob quel pro blême pour le lieu tenant lieu de chef !


samedi 31 juillet 2021

Grille des salaires :

Un Soldat: 1.400 euros pour donner sa vie. Gardien de la Paix : 1.600 euros pour risquer sa vie. Pompier professionnel : 1.800 euros pour sauver une vie. Instituteur : 1.600 euros pour préparer à la vie. Médecin : 5.000 euros pour nous maintenir en vie. Sénateur : 19.000 euros pour profiter de la vie. Ministre : 30.000 euros pour nous pourrir la vie !!!... MORALITÉ : Ceux qui font le plus pour nous. touchent le moins.

jeudi 29 juillet 2021

mardi 27 juillet 2021

Ça se discute ...( 3 + 9 citations )

1.Mon bonheur est simple. J’aime autrui ; j’aime aimer. Je hais la haine. Je m’efforce de comprendre et d’admettre (Jean Cocteau)

2.Le verbe Aimer est difficile à conjuguer :
son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif et son futur est toujours conditionnel ( J. Cocteau)

3.La beauté qui sauvera le monde c’est la générosité, le partage, la compassion, toutes ces valeurs qui amènent à une énergie fabuleuse qui est celle de l’amour ( Pierre Rabhi )

1-La dictature c’est : « ferme ta gueule » ; la démocratie c’est : « cause toujours » (Jean.louis Barrault)

2-Une nation dans laquelle le peuple ne vote plus pour ses représentants mais systématiquement contre...
mérite-t-elle encore le nom de Démocratie ? ( Ph. Bartherotte)

3-En démocratie la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne (Louis Latzarus)

4-La démocratie est, en profondeur, l’organisation de la diversité. ( Edgar Morin)

5-L’histoire de la démocratie nous offre une combinaison remarquable d’utopies et de mythes ( Georges Sorel)

6-La défaite commence à partir du moment où l’adversité parvient à vous faire douter de vous-même jusqu’à ce que
vous vous sentiez coupable et soyez prêt à agir selon sa volonté, à vous plier à ses exigences (Tahar Ben Jelloun)

7-Comme il est difficile de rétablir la vérité quand une erreur est enracinée. ( (Fr-René de Chateaubriand)

8-La guerre c’est toujours un ultime recours, c’est toujours un constat d’échec, c’est toujours la pire des solutions parce qu’elle amène la mort et la misère ( Jacques Chirac)

9-Il y a une chose plus triste à perdre que la vie, c’est la raison de vivre ; plus triste que de perdre ses biens, c’est de perdre son espérance (paul Claudel)

samedi 24 juillet 2021

jeudi 22 juillet 2021

mardi 20 juillet 2021

dimanche 18 juillet 2021

Il me semble...

...que c'est aujourd'hui l'anniversaire de quelqu'un de très cher 

 

Tous mes vœux y a pasarlo bomba !!!


samedi 17 juillet 2021


 Tellement mignon et tellement utile dans le jardin !

Une coupelle avec des croquettes pour chien ou chat et une coupelle d'eau feront son bonheur.

mercredi 14 juillet 2021

Des gifles !!

 « Samedi dernier une randonneuse en montagne appelle les secours. Elle indique avoir chuté dans des pierres et s’être grièvement blessée à la main. En vol de nuit les militaires du PGHM d’Oloron transportés par l’hélicoptère Choucas 65 se rendent sur les lieux au Pic du Midi d’Ossau près du refuge de Peyreget. Ils trouvent effectivement la randonneuse, âgée de quarante ans, sauf que la blessure est très légère et qu’ils se rendent  compte que la cause n’est pas celle annoncée : elle ne s’est pas blessée en chutant dans des pierres…mais en décapsulant une bouteille de bière ! »

Sans raison grave cette mise en  danger de sauveteurs en montagne, cet appel à des moyens logistiques importants, est hélas fréquente et parfaitement inamissible. Ce récent exemple en est l’illustration.

 

lundi 12 juillet 2021

Brèves réflexions en huit formules ...

 


« si vous voulez vivre longtemps, vivez vieux » ( Erik Satie)

« ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas,
c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » ( Sénèque)

« ne prenez pas la vie au sérieux , de toute façon vous n’en sortirez pas vivant » ( Fontenelle)

« le mariage c’est résoudre à deux les problèmes qu’on n’aurait pas eus tout seul » (Sacha Guitry)

« le courage n’est pas l’absence de peur, c’est la capacité de la vaincre »(Nelson Mandela)

« ce qui te manque, cherche-le dans ce que tu as »

« en essayant continuellement on finit par réussir ; donc : plus ça rate, plus tu as
de chance que ça marche »

« si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires » ( Pierre Dac)


samedi 10 juillet 2021

jeudi 8 juillet 2021

lundi 5 juillet 2021

 

J’ai horreur des rires. Ce bruit désagréable qu’ils font en montrant les dents comme s’ils allaient mordre. Et puis cette impression qu’on se moque de moi…Je suis adulte, très sérieux et je n’aime pas qu’on se moque de moi. Par contre j’adore les sourires, cette expression si douce, qui fait chaud au cœur. Quant il me sourie cela peut être une récompense ou un échange de pensées amicales qui se passe de mots.

Depuis quelques temps quand je pousse mon nez sur son côté entre la patte avant et la patte arrière gauches il me sourie mais ne me comprend pas. Je réitère souvent mon geste qu’il prend pour une innocente manie affectueuse. Il me gratte gentiment la tête. Je n’ai ni mots ni expressions pour l’alerter. J'essaye de faire passer mon souci par intensité du regard Je pose de plus en plus souvent mon museau là où le mal sent si fort.

Il vient de tomber en criant, se tenant le côté …J’ai hurlé. Elle a téléphoné et les secours sont arrivés. Il était tout blanc, le docteur était grave, elle était grave.

Il m’a appelé tout doucement :

-Mon Bobby tu savais, toi..

Ah ! si je pouvais pleurer !.

samedi 3 juillet 2021

mercredi 30 juin 2021

dimanche 27 juin 2021

 

Pas à pas ils ratissent le gazon frais tonDU

DU haut de leurs grêles pattes noiRES,

REpiquant à loisir, les merles de l’anNEE,

NES dans du figuier le feuillAGE,

AGES de quelques mois à peiNE,

Ne se dispersent PAS .

PASant et repassant, usant de leur bec d’OR,

ORchestrant la mélodie interNE,

NEe du désir assouVI :

Vive la vie !

jeudi 24 juin 2021

Summertime

 
 

 

La tonnelle-salon-de-thé recouverte par les trompettes de Gérico.

Le laurier rose commence sa floraison....

mardi 22 juin 2021

Lilas ne lisait jamais les quatrièmes de couverture.

 

Elle ne voulait rien connaitre à l’avance mais s’embarquer, sans préjugé, dès la première ligne, dans cette aventure découverte page après page en un dialogue imaginé avec l’auteur. Son père lui avait appris à lire quand elle avait trois ans créant  innocemment une passion dévorante. Plus tard, scolarisée, Lilas excellait dans toutes les matières dans le but de rafler lors de la remise des prix la totalité des livres mis au concours…

Plus tard avalant et digérant les ouvrages universitaires indispensables  au détriment d’autres divertissements, les rencontres, le sport les arts, elle  consacrait chaque temps libre à des lectures moins utilitaires. Lilas passait les courtes vacances d’été qu’elle s’accordait dans une campagne tranquille. Allongée dans l’herbe ou assise sur la branche maitresse du cerisier elle lisait, lisait toujours…

Son entourage s’inquiétait de cette totale addiction, pourquoi s’isolait elle, apprenant encore et toujours ou s’offrant des destinées par procuration ? Pourquoi s’oublier dans des vies fictives alors qu’apparemment elle avait tout pour jouir pleinement de la sienne ?

Lilas accueillait avec un sourire désarmant ces amicales critiques. On ne pouvait même pas la taxer de snobisme tant ses choix étaient  éclectiques …

Comment a-t-elle rencontré l’amour ? Un homme charmant s’est épris de « sa papinavore » et l’a épousée. Profession, mari, enfants, maison…peu de temps pour lire.

Maintenant Lilas est une très vielle dame infirme et solitaire qui ne quitte pas son fauteuil. Les rares amis qui lui restent la plaignent de son triste sort tout en s’étonnant qu’elle n’en paraisse pas trop affectée. Maintenant qu’elle peut jouir sans remords de son égoïste passe temps Lilas occupe les heures qui lui sont encore données à lire, heureuse, à cœur et corps perdus.

Marc un vieil ami est son fournisseur de drogue. Il exerce son cœur maintes fois rafistolé à parcourir la ville à vélo. Pour Lilas il fait la razzia des livres mis à la disposition du public. Chaque mois il porte à Lilas quatre ou cinq kilos de livres dans son sac à dos. Lilas lui rend ceux qu’elle a lus le mois précédent et Marc les répartit dans les boites à livres où ils repassent dans le circuit.

Quand vous vous débarrassez de vos vieux bouquins, pensez à tous ceux comme Lilas qu’ils aident à vivre et déposez les dans ces modestes cabanes-bibliothèques que vous trouverez à tous les carrefours.

 

 

vendredi 18 juin 2021

 

L’enfant assis par terre, dans la pénombre regardait  tous ces  hommes entourant son père, groupés debout, l’oreille tendue vers le poste de TSF. Personne ne s’étonnait de sa présence, les enfants de la guerre ne sont pas des enfants mais de petits adultes, on peut leur faire confiance. Ils se trouvaient dans la petite pièce située derrière le bureau de son père, là ou il rangeait les archives. L’enfant y avait vu dans un tiroir ses médailles de la guerre de 14-18 dont  la croix  de guerre avec palme dont son père ne parlait jamais, à côté de son pistolet d’officier …

 On n’entendait que le grésillement du poste de TSF, puis au milieu d’un brouillage intensif la voix hachée du speaker de Radio Londres. Au bout de quelques minutes un cri de joie collectif est descendu en ondes jusqu’à l’enfant, pendant que les hommes s’étreignaient….

 « Nous avons bien fait de ne pas accepter la défaite », « Je le savais  que de Gaulle n’abandonnerait pas », «  Nous ne sommes plus seuls », «  Nous allons pouvoir agir en concertation avec Londres »

L’enfant n’oublierait jamais cet instant où il voyait son père comme grandi tout à coup s’adressant à ses amis :

-Maintenant il faut nous organiser, communiquer, établir un réseau…

La  victoire paraissait acquise

Elle le fut au bout de quatre dures années de lutte.

On était le 18 juin 1940.